Rubrique: Non classé

Plus d’un an est passé depuis leur dernier article et les Doudes sont enfin de retour en France, ready to blog the house down ! Le temps est aux surprises : les délices d’Istanbul feront place aux inspirations poyaudines (et oui, ça ne s’invente pas), la cuisine bourguignonne sera à l’honneur, ainsi que les recettes d’ailleurs issues de livres, films et nouvelles (faut bien s’occuper, hein). Last but not least, nous avons l’intention de faire des portraits d’ami(e)s, accompagnés de leurs plats d’amour. Envie d’y participer ?

aventures bucoliques

Derrière nous : la brise du Bosphore, ses 15 millions d’habitants, le çay à volonté, le prisme culinaire turc et ses 1001 facettes (dernière gimmick orientalisante, c’est promis) et les soirées rakı-balık. Sans oublier les absurdes projets de transformation urbaine et la mobilisation citoyenne qui s’en est suivie : #occupygezi !

Devant nous : bocages et forêts, un village de 500 âmes très carte postale, d’innombrables mares et étangs, les routes du terroir et les soirées escargots-Chablis. Sans oublier les excursions gustatives à la capitale et – less is more – l’amélioration des symptômes liés au sevrage artistico-culturel parisien : #150kmfromparis !

Au menu de cette saison : une magnifique entrée en matière de spécialités bourguignonnes servies sur leur nid de découvertes poyaudines, accompagnées de leurs vins régionaux. Whaaat?! Oui, on adore la surabondance d’adjectifs possessifs proférés par nos serveurs préférés, en particulier chez les nouveaux bistrots branchouilles. Mais encore ? Exploration de marchés et produits locaux (directement inspirés par « a local shop for local people »), présentation d’un choix de recettes typiques, ainsi qu’une série de dégustations bucoliques issus de notre potager-to-be.

Pour continuer, les chefs vous proposeront des recettes et des histoires culinaires glanées au fil des lectures et des films. Ni critique gastronomique, ni revue de presse, ni placement publicitaire de produits – ni ni ni – nous souhaitons partager certains coups de coeur et nous sommes d’ailleurs ouverts à vos suggestions. Notamment si vous êtes l’auteur du dit livre/film et que vous tenez AB-SO-LU-MENT à collaborer avec nous pour votre prochain projet culino-artistique. Ah bah oui ah !

Enfin, pour celles et ceux qui aiment titiller leurs papilles avec des épices, nous allons tirer le portrait des ami(e)s, foodies en herbe et confirmés, qui souhaitent nous raconter un plat d’amour, leur comfort food à l’heure du foodporn. Cette rubrique se propose de soulever une série de questions. Quel est notre héritage gastronomique et comment le transmettons-nous ? Comment, à partir d’histoires individuelles, se dessine l’évolution des goûts ? Quel rôle jouent nos souvenirs culinaires dans nos préférences alimentaires et comment renouons-nous avec des émotions gustatives passées ? Allô ! Non, mais allô quoi, ce n’est pas une thèse en sociologie ! On a surtout envie de s’amuser entre potes, bien manger et passer un agréable moment ensemble… alors, à vos fourchettes !

4 grains de sel

Isabelle

25 juillet 2013

Que de finesse, d’humour et de plaisir dans la lecture de cet article. On a hâte de voir les doudes pour de vrai !

Lorraine

25 juillet 2013

Belle rubrique et belles initiatives, on en redemande ! et je serais ravie de participer à l’orgie gastro-porno, en tant qu’américano-corpopetrussienne (eh oui celle-là aussi ne s’invente pas ! ainsi se nomment les habitants de St Pierre des Corps, lieu de ma transhumance tourangello-parisienne régulière). Tout en étant une « foodie » avérée, vous risquez d’être déçue par la simplicité de mon « comfort food » à moi du fait de mes origines yankee… mais j’aurai plein d’autres jolies histoires à vous raconter à propos de la transmission de mon patrimoine culinaire franco-américain transmis avec amour à ma descendance, qui s’en est emparée et l’a transformée à leur façon.

Leroux

24 octobre 2014

Que diable faites-vous en province ????

Müdür Ahmet

19 avril 2015

que vous etes-il arrive ? Etes-vous morts d’indigestion ?

Mettez votre grain de sel